Winter is coming… Et avec, viennent le froid, le rhume, le bonnet et Noël, bien sûr.

Pour moi, le froid est bien là, le rhume et les vêtements chauds aussi. Mais pour ce qui est de Noël, par contre, Winter is stuck at my door.

Quand beaucoup n’y voit que lumières, partage, joies des réunions famille, bon repas, éventuellement tradition religieuse, Noël pour moi, c’est plutôt l’inverse.

 

Je vois le gaspillage d’énergie et de budget utilisé pour décorer la ville.

Je vois le matraquage marketing pour atteindre désespérement les objectifs de fin d’année des magasins alors qu’on nous répète à tous va .

Je vois des jouets sexistes de partout (merci, le marketing) alors que même les enfants commencent à se rendre compte qu’on se fout de leur gueule.

Je vois des cadeaux qu’on se creuse à trouver pour essayer de faire plaisir alors que plus de la moitié seront revendus après les fêtes.

Je vois l’extraordinaire coup marketing (encore lui) de Coca Cola qui a réussi à imposer une publicité comme l’image actuelle du Père Noël, pardon, de Saint Nicolas.

Je vois une ambiance de “rêve” en famille entre l’oncle bourré, la grand-mère facho (il faut l’excuse voyons, elle vient d’une autre époque), le bébé qui hurle et les cousins devant la télé.

Je vois quantité de plats que je n’aime pas : fois gras, saumon, huîtres, bûche… et surtout une grosse indigestion jusqu’à la fin de l’année. Mais bon, ça ok, ça ne regarde que moi.

Bref, je n’attends pas Noël avec autant d’impatience que quand j’étais petite.

Mais si vous le fêtez, je vous souhaite un joyeux Noël consumériste.

 

Et sur une note plus fun, un extrait de ce strip devrait bientôt se retrouver sur la fresque de Noël d’un super “collègue” blogueur, à vous de deviner quoi quand ça sortira (oui, je préviendrai quand ce sera le cas).

Rendez-vous sur Hellocoton !